skip to main content
Top
  1. Comment nourrir vos préadolescents et vos adolescents

Comment nourrir vos préadolescents et vos adolescents


Il est difficile pour un parent d'accepter que son enfant soit obèse. En tant que parent, nous voulons tous croire que nous avons fait de notre mieux pour que nos enfants adoptent des habitudes de vie saines. Et vous avez fait de votre mieux. Même si un ou plusieurs de vos enfants souffrent d'un problème de poids, cela ne veut pas dire que vous avez échoué. Nous devons tous comprendre que le rythme de croissance des enfants varie d'un enfant à l'autre et qu'il est important de leur inculquer des habitudes de vie saine dès leur plus jeune âge. Pour ce faire, tous les membres de la famille doivent adopter un régime alimentaire sain et de bonnes habitudes de vie. Réfléchissez à tous les appareils qui vous facilitent la vie et réduisent votre activité physique et aux nombreuses heures que vous passez devant la télévision. Rien d'étonnant qu'un grand nombre d'entre-nous - et de plus en plus de nos enfants - soient moins actifs et plus sujets à souffrir d'un excès de poids.

Le plus important, c'est de vous rendre compte que vous pouvez faire quelque chose à propos de cet excès de poids. Avant de vous donner des outils pour améliorer la santé de tous les membres de votre famille, nous aimerions répondre à quelques questions que vous vous posez peut-être :

Pourquoi un enfant devient-il obèse ?
Une activité physique insuffisante, de mauvaises habitudes de vie ou une combinaison des deux sont fréquemment associées à l'obésité chez les enfants. La génétique peut accroître les risques d'obésité chez les enfants, mais seulement chez les enfants qui mangent trop ou qui ne font pas assez d'exercice. Dans de très rares cas, un problème de santé, comme un problème hormonal, peut causer l'obésité chez un enfant.

Quelle est la chose la plus importante à faire ?
Deux grandes choses doivent être faites. Premièrement, il faut accepter le problème de poids de son enfant - il faut se rendre compte qu'il a besoin d'aide. Il est préférable de consulter un pédiatre, qui évaluera le poids de son enfant. Deuxièmement, il faut élaborer une stratégie à renforcement positif qui n'isolera pas l'enfant ou les enfants qui souffrent d'obésité. En bref, manger plus sainement et faire plus d'exercice est une affaire de famille.

Le plan d'action !

  1. Mettez tous les membres de votre famille à contribution pour planifier un mode de vie plus sain. Des études montrent que l'engagement familial joue un plus grand rôle dans la lutte contre l'obésité que les revenus familiaux ou le niveau d'éducation - ceci inclut des changements de comportement à long terme qui touchent l'alimentation et l'exercice.
  2. Établissez des heures de repas en famille et des heures de collation. Quand on mange sur le pouce, on absorbe toujours un peu plus de calories. La plupart des familles ont des emplois du temps chargés, à cause des différents sports pratiqués par les enfants et des activités parascolaires, en plus des activités professionnelles des parents. Mais vous devez essayer de trouver des heures de repas qui conviennent à tous les membres de la famille. Certes, cela peut signifier manger à une certaine heure le lundi soir et à une autre heure le mardi soir, mais au moins cela signifie que toute la famille mangera ensemble au moins une fois par jour. Vous verrez, ces repas en famille seront très appréciés, car ils s'avéreront de merveilleuses occasions de partage.
  3. Cuisinez d'avance. Étant donné nos horaires chargés, il peut être plus avisé de cuisiner le lundi le souper du mardi, le mardi le souper du mercredi et ainsi de suite. Quand le repas est prêt lorsque toute la famille arrive à la maison (et que le temps manque déjà), cela évite de commander, de l'extérieur, des repas souvent synonymes de calories superflues. Essayez de cuisiner des doubles recettes et congelez-en une partie pour un prochain repas.
  4. Offrez des aliments sains à chaque repas : Si vos enfants refusent de manger des légumes et des fruits, n'abandonnez pas. Continuez à leur en offrir. Quand les aliments sont devenus familiers, les enfants sont mieux disposés à les essayer. Établissez une règle selon laquelle tout nouvel aliment doit être au mons goûté et essayez de nouvelles idées. En voici une très facile : préparez un plat appétissant de fruits comme hors-d'oeuvre avant chaque repas (créez un joli ensemble avec des kiwis coupés, des quartiers d'orange pelée et des petites grappes de raisins).
  5. Utilisez le renforcement positif et félicitez votre enfant pour l'aider à changer ses habitudes alimentaires et avoir une activité physique; les commentaires négatifs ne feront qu'envenimer la situation. Par exemple, vous pouvez dire à votre enfant : « Je t'ai acheté du jus d'orange pour ta collation après l'école, en veux-tu ? »
  6. Récompensez vos enfants en leur accordant du temps pour des activités amusantes. Vous aurez bien sûr du succès si vous récompensez par un cornet de crème glacée ou un gâteau vos enfants qui ont gagné leur partie de soccer ou qui ont obtenu une bonne note à l'école. Mais vous pouvez aussi le faire en disputant une partie de tennis avec eux, en leur offrant de faire une promenade dans un parc ou d'essayer par exemple un nouveau cerf-volant.
  7. Demandez à vos enfants de vous « récompenser » (vous, les parents) pour des changements dans la bonne direction de vos comportements; un baiser ou une gentille remarque feront très bien l'affaire !
  8. N'isolez pas un enfant obèse en ne lui faisant pas partager le repas des autres membres de la famille. Concentrez-vous sur la famille comme un tout, servez les mêmes aliments à tout votre petit monde. Ne servez pas un repas spécial à votre enfant obèse; surtout, servez-lui un dessert, le même que celui que vous servez à vos autres enfants.
  9. Évitez les régimes alimentaires trop restrictifs. N'imposez pas à votre enfant un régime alimentaire restrictif, à moins qu'un médecin ne l'ait prescrit pour des raisons médicales. Aidez-le plutôt à consommer des portions modérées d'une grande variété d'aliments et faites-lui faire beaucoup plus d'exercice physique pour qu'il grandisse bien, et même plus que sa taille normale, sans prendre de poids.
  10. Coupez les sources évidentes de gras dans votre régime alimentaire : par exemple, utilisez des produits laitiers à teneur réduite en gras (1 % ou écrémé), enlevez la peau de la volaille, choisissez des viandes maigres et réduisez la portion pour qu'elle corresponde à la taille d'un poing, cuisez au four, rôtissez ou grillez les aliments au lieu de les faire frire.
  11. Évitez les pièges de la « teneur faible en matières grasses ». N'oubliez pas que les brioches et les biscuits faibles en matières grasses contiennent des calories et sont peu nutritifs. Surveillez bien les portions. Choisissez aussi plutôt des fruits, des légumes, des produits céréaliers de grains entiers et des légumineuses.
  12. Encouragez votre enfant - et tous les membres de votre famille - à manger plus lentement. Le vieux dicton qui veut que l'on doive déposer sa fourchette ou sa cuillère entre chaque bouchée pour ralentir la vitesse à laquelle on mange est tout à fait sensé : il est ainsi plus facile de se rendre compte que l'on a suffisamment mangé.
  13. Éteignez la télévision pendant les repas et les collations.
  14. Encouragez votre enfant à faire plus d'activités physiques et établissez des périodes limitées pour regarder la télévision ou utiliser l'ordinateur.
AdChoices