skip to main content
Top
  1. Mettez en appétit même les plus difficiles

Mettez en appétit même les plus difficiles


Les horaires au travail ou à l'école, les séances de sport, les cours de musique, les activités, les amis et la famille... Pitié ! Les enfants ont besoin de bien manger pour vivre ces journées toujours à la course... et quand l'enfant est difficile, quel casse-tête ! Nous savons que vous voulez bien nourrir vos enfants, alors voici quelques conseils à suivre.

Aux repas, servez à votre enfant au moins un aliment qu'il aime. De cette façon, s'il est dans une de ses journées « non » et qu'il refuse de manger ce que vous avez préparé, vous pouvez être à peu près certain qu'il mangera au moins un aliment nutritif.

Laissez votre enfant décider de la grosseur de son repas. Les tout-petits et les enfants d'âge préscolaire ne mangent pas nécessairement autant que lorsqu'ils étaient plus jeunes. Leurs rythme de croissance a ralenti, ils ont donc besoin de moins de calories. De plus, leur journée est remplie d'activités amusantes, et se nourrir est peut-être le moindre de leur soucis ! Aussi, certains parents oublient que les jeunes enfants consomment de plus petites portions que leurs grands frères et que leurs grandes soeurs.

Essayez et ne vous découragez pas...quand vous introduisez un nouvel aliment. Certains enfants ont besoin de voir un nouvel aliment jusqu'à 10 fois avant d'avoir le courage d'y goûter. Assurez-vous aussi que votre enfant vous voit savourer cet aliment, car un bon nombre d'enfants veulent ressembler à leurs parents.

Préparez un pique-nique si vous sortez à l'heure d'un repas. Prenez des aliments provenant d'au moins trois groupes alimentaires. Par exemple, choisissez votre pain préféré (groupe des produits céréaliers), des viandes (groupe des viandes et substituts) ou du fromage (groupe des produits laitiers) pour garnir vos sandwiches, ainsi que des bâtonnets de carotte, des quartiers d'orange et des rondelles de banane (groupe des légumes et des fruits).

Ne forcez pas votre enfant à manger, que ce soit par des câlineries ou des prières. Manger (ou ne pas manger) est une des seules choses qu'un enfant peut contrôler. Plus vous le pousserez à manger, moins il le fera. Offrez-lui simplement des aliments à l'heure des repas et des collations.

Décidez des menus, et n'en dérogez pas, même si votre enfant vous supplie de lui préparer quelque chose d'autre. Si vous commencez à préparer d'autres aliments sur demande, votre enfant pourrait vous considérer comme étant son cuisinier express à chaque repas.

Créez un environnement sécuritaire pour réduire au minimum le risque que votre enfant s'étouffe. Assurez-vous qu'il est assis quand il mange et qu'un adulte est présent. Coupez les aliments en petites lanières avant de les servir

AdChoices