skip to main content
Top

questions d’argent

« L’argent ne tombe pas du ciel. » Vous avez probablement déjà dit cette phrase à vos enfants, mais ce n’est sans doute pas suffisant pour leur inculquer une bonne éducation financière. En tant que parent, vous pouvez aider vos enfants à comprendre d’où vient l’argent, sa valeur et la façon de le dépenser et de l’économiser intelligemment.

LES GAINS

La façon la plus simple d’enseigner aux enfants la valeur de l’argent est de leur donner l’occasion d’en gagner. Ils comprendront rapidement que le montant qu’ils reçoivent est directement relié à leurs efforts. Un kiosque de vente de limonade peut être une bonne source d’apprentissage pour les enfants qui doivent préparer la limonade, la garder bien froide, avoir le matériel nécessaire pour annoncer leur produit, trouver un lieu de vente idéal, vendre leur limonade, calculer la monnaie à rendre (une façon discrète de leur apprendre les mathématiques), compter leurs gains et les partager. Ils trouveront une grande satisfaction à gérer un projet de vente du début à la fin. (Entre nous, si vous voulez leur enseigner la réalité du monde des affaires, vous devriez leur demander de vous rembourser le coût des ingrédients utilisés, une occasion de leur parler de la différence entre ventes brut et profit net. Cependant, si vous voulez qu’ils s’en tiennent au plaisir de vendre de la limonade, vous pouvez absorber les dépenses.)

L’ALLOCATION

Doit-on, oui ou non, donner une allocation pour l’accomplissement de tâches domestiques ? Les partisans du non soutiennent que l’allocation sert à enseigner la gestion financière et que les tâches domestiques n’ont pas à être une source de revenus, car tous les membres de la famille devraient contribuer à garder la maison propre et organisée. Maman et papa ne reçoivent pas de salaire pour la préparation des repas ou la lessive. En contrepartie, lorsque les enfants grandissent et trouvent un boulot, ils sont payés, et une allocation serait simplement une forme d’introduction à ce concept. Il n’y a pas de bon ou de mauvais choix : votre décision doit être personnelle et familiale.

LES ÉCONOMIES

L’argent semble souvent couler entre les doigts des enfants. Si votre enfant veut acheter un objet dont le prix est plus élevé que son allocation hebdomadaire, profitez-en pour lui enseigner des trucs pour économiser. Aidez votre enfant à calculer le nombre de semaines avant qu’il puisse faire son achat, selon qu’il mette de côté la totalité de son allocation ou seulement la moitié. Donnez-lui une tirelire pour ses épargnes, et cochez sur un calendrier la date où il aura épargné suffisamment d’argent. (Si vous craignez que l’objet qu’il désire ne soit plus disponible, vous pourriez l’acheter et le mettre de côté jusqu’à ce que votre enfant ait suffisamment d’argent. Les enfants plus âgés peuvent apprendre de cette façon l’achat à crédit.)

LES DÉPENSES

Lorsque votre enfant désire acheter quelque chose, encouragez-le à faire d’abord quelques recherches. Allez à différents magasins, si cela est possible, faites quelques appels téléphoniques ou comparez les prix sur Internet. Vous pouvez également consulter les circulaires distribuées dans le journal de votre communauté. Veillez à ce que votre enfant comprenne le concept de prix à l’unité : s’il collectionne les bandes élastiques de poignets, aidez-le à faire les divisions nécessaires pour comparer le prix d’un paquet de huit bandes à celui d’un paquet de 12.

LES DONS

Tout comme vous avez montré aux enfants à partager leurs jouets, enseignez-leur à partager leurs ressources. Plusieurs parents encouragent leurs enfants à répartir leur allocation entre trois tirelires : une pour économiser, une pour dépenser et une pour partager. Invitez vos enfants à choisir un organisme de bienfaisance ou sans but lucratif qui les intéresse : l’enfant qui aime les chiens pourrait faire un don au refuge d’animaux de sa localité, tandis que le jeune peintre ou musicien pourrait choisir une fondation locale dédiée aux arts. Aidez vos enfants à explorer les options possibles et à déterminer un montant à mettre de côté, mais sans qu’ils se sentent obligés, au risque de se sentir coupables. Vous voulez que vos enfants soient heureux de faire des dons.

AdChoices