skip to main content
Top
  1. Régions d’Italie

Régions d’Italie

Régions d’Italie

Abruzzes Val d’Aoste Pouilles Basilicate Calabre Campanie Émilie-Romagne Frioul-Vénétie julienne Latium Ligurie Lombardie Marches Piémont Sardaigne Sicile Trentin-Haut-Adige Toscane Ombrie Molise Vénétie

Chaque région d’Italie a ses traditions culinaires distinctes. Cliquez sur les liens correspondant aux régions ci-dessous pour en savoir plus sur chacune d’elle. Découvrez les us et coutumes ainsi que les traditions culinaires et les ingrédients locaux qui ont inspiré la gamme de sauces ClassicoMD.

  • Vue d'ensemble
  • Produits

Abruzzes

La région des Abruzzes borde l’Adriatique d’un massif montagneux, et sa cuisine, à l’image de son paysage rustique, propose de nombreux plats à base de bœuf et d’agneau, ainsi que de nombreux trésors de l’Adriatique comme les coquillages, les anchois et la pieuvre. Le climat tempéré de la côte y favorise une industrie agro-alimentaire importante. Les principales cultures sont la vigne, l’olive, le blé, le safran, et surtout, le piment chili rouge

La cuisine abruzzoise fait abondamment usage des piments chilis rouges, ou peperoncini, présents dans un grand nombre de plats du terroir. Surnommé le «petit diable», le peperoncino sert à pimenter tous les plats, de la classique soupe du pêcheur de Pescara au bon vieux spaghetti al olio e peperoncino (spaghettis à l’huile d’olive, à l’ail et aux piments chilis). On utilise également le peperoncino dans les sauces et les spécialités de porc de la région.

  • ClassicoMD d'AbruzziBœuf et porc

  • Vue d'ensemble

Val d’Aoste

Perché aux confins du nord-ouest de l’Italie, entre la France, la Suisse et le Piémont, le Val d’Aoste constitue la plus petite des vingt régions d’Italie. S’étendant sur à peine 3 000 kilomètres carrés, cette région montagneuse comporte treize petites vallées dominées par certains des plus hauts sommets d’Europe.

Compte tenu de l’emplacement géographique de la région, les Valdôtains pratiquent très peu l’agriculture. Ils élèvent plutôt du bétail, ce qui donne lieu à une cuisine riche en viandes, en beurre frais, en fromages et en produits laitiers.

Le fromage le mieux connu du Val d’Aoste est la fontina semi-ferme, un fromage au lait de vache à saveur délicate.

  • Vue d'ensemble

Pouilles

Formant le talon de la botte italienne, la région des Pouilles jouit d’un climat ensoleillé qui fait vivre au visiteur une expérience authentiquement italienne. Avec un littoral qui s’étend à perte de vue, on peut comprendre que la pêche ait dominé l’économie de cette région, quoique les charmes de la mer azurée et du ciel ensoleillé aient favorisé une industrie touristique en plein essor. En retrait de la côte, les plaines fertiles produisent de nombreuses denrées fort estimées, y compris des olives, des figues, des céréales et des vignes.

L’une des spécialités des Pouilles est le pane di altamura, un pain moelleux et savoureux fait de farine de blé dur, de sel de mer et de levain. Mangé seul, trempé dans de l’huile d’olive ou servi en croûtons avec les soupes et ragoûts, ce pain fait partie de l’alimentation de base des Apuliens depuis des siècles.

La région des Pouilles en tant que destination touristique est encore assez mal connue en raison de sa position méridionale. Le printemps et l’automne sont les saisons de prédilection, avec des températures plus agréables qu’en hiver ou en été (de 15 °C à 25 °C).

  • Vue d'ensemble
  • Produits
  • Recettes

Basilicate

On appelle les habitants de la Basilicate les «Lucaniens», d’après l’ancien nom de cette région, «Lucanie» (du latin Lucanus, qui signifie «forêt»). L’envergure du littoral dans cette partie de l’Italie a fait en sorte qu’au fil des siècles, les Lucaniens ont été la proie des pillards et colons qui les ont forcés à se réfugier dans l’arrière-pays. Aujourd’hui, la Basilicate offre une cuisine locale à l’image de ses massifs rocheux aux contours accidentés. Appréciée pour sa simplicité, elle fait appel à des ingrédients comme les oignons, les champignons, les féveroles, les pommes de terre, les pâtes fraîches et, à l’occasion, la viande. Il en résulte des mets aux saveurs intenses et corsées, et comme dans toutes les cuisines du sud, le peperoncino (piment chili rouge) est souvent à l’honneur. C’est d’ici que provient la fameuse saucisse lucanica, considérée comme l’une des meilleures d’Italie. Elle est apprêtée avec du porc de première qualité et assaisonnée de fenouil, de peperoncino, de sel et de poivre.

  • ClassicoMD di BasilicataSaucisse italienne, poivrons et oignons

  • Vue d'ensemble

Calabre

La Calabre est la région la plus au sud de l’Italie continentale, bordée sur trois flancs par les mers Ionienne et Tyrrhénienne. Elle forme une étroite péninsule montagneuse peu peuplée et peu connue des touristes. Sur les côtes, on voit défiler des collines parsemées de vignobles, d’oliveraies et de figueraies. Ces fruits, ainsi que les légumes frais, les pâtes et le porc, constituent la base du régime alimentaire calabrais.

Le fruit le plus souvent servi sur les tables calabraises est l’aubergine, qu’on apprête de toutes sortes de façons: farcies, frites ou grillées et servies avec une sauce aigre-douce.

Comme pour la plupart des régions méridionales d’Italie, l’isolement de la Calabre a favorisé l’émergence d’une culture, d’une cuisine et d’un patrimoine distincts. Par conséquent, chaque bourgade, village côtier et coin de pays a façonné ses propres techniques et secrets culinaires. Essayez d’en découvrir et d’en profiter autant que possible!

  • Vue d'ensemble
  • Produits
  • Recettes

Campanie

Située dans la partie sud de la péninsule et mondialement reconnue pour sa pizza, la Campanie propose une cuisine classique qui s’illustre par ses fruits et légumes mûris au soleil, ses pâtes et ses fromages frais, notamment la mozzarella, la ricotta et le fromage de chèvre. Les habitants de la Campanie, appelés «Campaniens», sont aussi passés maîtres dans l’art d’apprêter les poissons et les fruits de mer. Il n’existe nulle part ailleurs dans le monde où ces plats volent autant la vedette que sur la Côte amalfitaine, à Capri et dans la ville portuaire de Naples. En s’enfonçant un peu dans l’arrière-pays, on peut admirer les spectaculaires paysages qui ourlent le Vésuve, dont le sol volcanique crée un croissant fertile idéal pour la culture des arbres fruitiers, des légumes et des fines herbes. Le fruit le plus prisé de la Campanie est la tomate San Marzano, oblongue et sucrée, qui constitue l’ingrédient de base des pizzas et des sauces pour pâtes campaniennes.

Appréciée pour sa simplicité et ses recettes rapides, la cuisine campanienne n’en propose pas moins des sauces riches qui incarnent l’abondance des saveurs de ce coin d’Italie.

  • ClassicoMD di CampaniaMarinara au basilic

  • ClassicoMD di CapriTomates séchées au soleil

  • ClassicoMD di NapoliTomate et basilic

  • ClassicoMD di SorrentoAil rôti et oignon

  • ClassicoMD BiologiqueMarinara

  • ClassicoMD BiologiqueTomates sucrées et basilic

  • ClassicoMD BiologiqueTomates et ail

  • ClassicoMD Alfredo di CapriAlfredo aux tomates séchées au soleil

  • Classico MD Alfredo di SorrentoAlfredo et ail rôti

  • Classico MD Alfredo di SalernoAlfredo aux poivrons rouges rôtis

  • Classico MD Bruschetta di NapoliBasilic

  • Classico MD Bruschetta di SorrentoProfusion d'ail

  • Vue d'ensemble
  • Produits
  • Recettes

Émilie-Romagne

Corne d’abondance de la péninsule italienne, l’Émilie-Romagne propose l’une des cuisines les plus élégantes, mais aussi l’une des plus simples du pays. Vantée pour ses pâtes, ses plats de porc, ses vinaigres balsamiques et ses nombreux fromages, dont le parmigiano reggiano, cette région du nord de l’Italie n’en est pas à une spécialité culinaire près. Pour assurer l’authenticité de ce fromage, l’appellation et la production du parmigiano reggiano sont réservées à l’Émilie-Romagne, poursuivant ainsi une tradition plus de sept fois centenaire. Le parmigiano reggiano est utilisé dans les sauces, les pâtes farcies, les mets principaux, ou simplement râpé sur n’importe quel plat pour lui donner un goût riche et noisetté.

Entre autres spécialités, on retrouve les produits du porc, dont le célèbre prosciutto exclusif à la région de Parme, la pancetta de Plaisance (Piacenza) et la mortadelle de Bologne.

Outre les jambons et fromages dont regorge la cuisine d’Émilie-Romagne, il y a l’aceto balsamico, ou le «vinaigre balsamique». Le vinaigre balsamique est traditionnellement fabriqué à Modène (Modena), selon d’anciennes méthodes mises au point par des générations d’artisans. De nombreux vinaigres balsamiques traditionnels sont âgés de douze ans et plus, et comme tout bon vin, ils peuvent vieillir jusqu’à un demi-siècle.

  • ClassicoMD di BolognaBolognaise

  • ClassicoMD di ParmaQuatre fromages

  • ClassicoMD Alfredo di ParmaAlfredo aux quatre fromages

  • Vue d'ensemble

Frioul-Vénétie julienne

Situé dans le nord de l’Italie sur la côte adriatique, le Frioul-Vénétie julienne offre un bain de cultures et de traditions d’origines diverses. Très influencée par les cuisines autrichienne, slave et vénitienne, la gastronomie de cette région propose des viandes fraîches et fumées, ainsi que des fromages et des produits laitiers provenant des Alpes. Avec 200 hectares d’asperges blanches et de nombreux champs de radicchio, l’économie frioulane dépend fortement de l’agriculture. Ces deux savoureux légumes comptent parmi les ingrédients de base de cette contrée du nord.

Si vous visitez le Frioul-Vénétie julienne, prévoyez une excursion à Trieste pour admirer le charme européen de cette magnifique capitale régionale. Passez un après-midi à la piazza dell’Unità d’Italia, l’une des plus grandes places publiques d’Italie, et admirez les gigantesques statues ainsi que la célèbre fontaine des Quatre Continents de Mazzoleni.

  • Vue d'ensemble
  • Produits
  • Recettes

Latium

Le Latium est le cœur battant de l’Italie, et la ville historique de Rome en est le joyau incontesté. Les mets traditionnels suggèrent une cuisine paysanne et pastorale simple, faisant appel à une poignée d’ingrédients. En tête de liste, on retrouve les produits de boulangerie, les fromages, les olives, les pâtes et les légumes frais. C’est d’ici que proviennent quelques-uns des plats de pâtes les mieux connus d’Italie, que l’on continue de préparer à l’ancienne. Le menu comprend les bucatini all’amatriciana, préparés dans une sauce à la pancetta, aux tomates et aux piments chilis, et les spaghetti alla carbonara, servis avec une sauce au bacon, aux œufs, au beurre et au fromage.

Les terres volcaniques et ensoleillées du Latium y favorisent une abondante culture maraîchère, dont plus de 90 variétés de carciofi, ou «artichauts». L’un des principaux plats aux artichauts est le carciofi alla romana, où les artichauts sont farcis d’une chapelure assaisonnée de sel, de poivre, de persil et d’anchois.

Baigné par la mer Tyrrhénienne, le Latium propose une cuisine où poissons, mollusques et crustacés se marient à merveille avec les pâtes et légumes frais de la région.

  • ClassicoMD di Roma ArrabbiataÉpicée au piment rouge

  • ClassicoMD Alfredo di RomaAlfredo

  • Classico MD Alfredo di RomaAlfredo avec 25 % moins de gras

  • Vue d'ensemble
  • Produits
  • Recettes

Ligurie

Nichée entre les Alpes, l’Apennin ligure et la mer Tyrrhénienne, la Ligurie propose une cuisine festonnée de fruits de mer, de légumes et de basilic frais. Bordant la Méditerranée, cette région jouit d’un climat tempéré qui favorise la culture d’une plante de renommée mondiale, le basilic ligure, utilisé notamment dans l’une des sauces les plus fièrement italiennes, le pesto. Le nom «pesto» trouve ses origines dans le procédé de fabrication lui-même, qui consiste à broyer du basilic frais, de l’ail et des pignons dans un mortier de marbre. Une fois que les ingrédients sont broyés, on y ajoute de l’huile d’olive ligure et du fromage parmesan frais pour créer une sauce savoureuse au goût robuste. Les plats de fruits de mer figurent également parmi les spécialités qui définissent la cuisine de cette région fort appréciée des touristes.

  • ClassicoMD di GenoaTomate et pesto

  • ClassicoMD di LiguriaTomates Alfredo

  • Classico MD Pesto di GenovaBasilic

  • Vue d'ensemble
  • Produits
  • Recettes

Lombardie

L’une des plus vastes régions d’Italie, la Lombardie est limitée au nord par les Alpes et s’étend jusqu’aux plaines fertiles de la vallée du Pô. Depuis les temps anciens, les Lombards ont excellé dans la production du blé, des légumes, du riz et des fromages.

Influencée par les cuisines française et autrichienne, la gastronomie typiquement lombarde comprend de riches risottos, ainsi que de succulents plats de pâtes et de viandes braisées comme les penne alla vodka, le risotto alla milanese ou l’excellent osso bucco (jarret de veau braisé). Les plats de viande n’y occupent pas une très grande place, mais il faut les essayer pour en savourer la simplicité et la générosité. L’une des spécialités de la région de Milan est la cotoletta alla milanese, une escalope de veau trempée dans un œuf battu et enrobée de chapelure.

Tandis que l’usage de l’huile d’olive est très répandu partout ailleurs en Italie, en Lombardie, on préfère cuisiner avec du beurre et de la crème fraîche pour enrichir les risottos et les sauces pour pâtes. Un nombre impressionnant de fromages proviennent également de cette région. Entre les gorgonzolas à saveur prononcée et le fromage crescenza à pâte molle, vous trouverez sûrement un fromage qui siéra à votre palais!

  • ClassicoMD di MilanoSauce à la vodka

  • ClassicoMD di LombardiaRosée

  • Vue d'ensemble

Marches

Blottie entre l’Apennin des Marches et la mer Adriatique, cette ravissante région d’Italie est encore très attachée à ses anciennes coutumes paysannes. Étant donné que la cuisine repose largement sur ces traditions et sur les denrées produites à l’échelle locale, chaque sous-région s’enorgueillit de ses propres saveurs et spécialités.

La gastronomie des Marches met en vedette de succulentes truffes et des fromages bien corsés, produits dans les montagnes, ainsi que des jambons de pays et des salamis. Si vous passez par Ancône, laissez-vous tenter par le populaire brodetto, une soupe de poisson faite avec pas moins de treize variétés de poissons et fruits de mer.

Les plats de viande occupent une place prépondérante dans la cuisine des Marches. En effet, on dit que les Marcherus mangent plus de viande que n’importe quels autres de leurs compatriotes! Dans les restaurants, il n’est pas rare que l’on serve la fameuse grigliata mista di carne, qui consiste en grillades sur charbon de bois que l’on savoure entre convives au début d’un repas.

  • Vue d'ensemble
  • Produits
  • Recettes

Piémont

Située dans le Nord de l’Italie, la région du Piémont offre au voyageur des paysages alpestres sur trois de ses flancs. Les montagnes, qui ont beaucoup façonné le mode de vie et la cuisine des Piémontais, veillent sur une plaine fertile où l’on exploite des vignobles et des rizières de première importance.

La cuisine du Nord de l’Italie se démarque par la richesse de ses beurres délicieux, de ses gorgonzolas fondants et de ses vins rouges généreux. Le riz joue un rôle de premier plan dans cette région, car le risotto y est souvent servi en accompagnement ou en plat principal. Dans le Piémont, les viandes et venaisons dominent la table, qu’elles soient marinées ou accompagnées d’une riche sauce au vin.

Grands amateurs d’ail et de légumes, les Piémontais ont enrichi leur répertoire de maintes recettes traditionnelles d’antipasti. En effet, on doit à cette région pas moins de vingt variétés exclusives d’antipasti, dont la plus célèbre est la bagna cauda (fondue de crudités que l’on plonge dans un caquelon d’huile bouillante parfumée d’ail et d’anchois). Les vins d’Asti et de Barolo sont les plus réputés de la région.

  • ClassicoMD di PiemonteVin rouge et fines herbes

  • Vue d'ensemble
  • Produits
  • Recettes

Sardaigne

Il existe deux types de cuisine en Sardaigne: la cuisine côtière, qui comprend le homard, les moules et le poisson frais, et la cuisine de l’arrière-pays, dominée par les pains, le fromage, le lait de chèvre et les rôtis de viande. Pour les rôtis, on préfère les pièces entières cuites sur une broche à rôtir ou sur un feu de charbons à ciel ouvert. À mesure qu’il s’éloigne des côtes, le visiteur peut noter que les pâtes sont surtout servies en accompagnement, avec de l’agneau ou de la viande de chèvre. Safranés et semblables à des gnocchis, les malloreddus constituent les pâtes de spécialité de cette région.

  • Classico MD Pesto di SardegnaTomates séchées au soleil

  • Vue d'ensemble

Sicile

La plus méridionale des régions d’Italie, la Sicile constitue aussi la plus grande province du pays ainsi que la plus grosse des îles méditerranéennes. Chargée d’un riche patrimoine historique, elle n’en révèle pas moins une cuisine aux ingrédients simples et chaleureux. Occupée tour à tour par les anciens Grecs, les Nord-Africains, puis les Arabes, la Sicile s’est forgée une gastronomie à la croisée de ces cultures en empruntant à chacune moult accents culinaires. L’influence grecque se reconnaît dans les plats de poisson et de légumes frais, tandis que l’influence arabe se reconnaît dans des denrées aussi familières que l’aubergine, l’abricot, les amandes, le couscous et la cannelle. Par contre, les pâtes demeurent l’ingrédient de base de la table sicilienne.

La diversité des recettes siciliennes s’illustre dans de nombreuses spécialités régionales comme la caponata, un antipasto traditionnel composé d’aubergines, de tomates, de céleri, d’olives et de câpres, ou le couscous al pesce, un couscous d’inspiration marocaine servi avec du poisson frais.

À l’instar des autres régions tempérées d’Italie, la Sicile est connue pour sa grande variété de vignes. Une grande partie de la production de raisins siciliens est utilisée pour produire des raisins secs, une autre influence arabe. Cependant, la région produit également des vins très prisés, dont le marsala, un vin fortifié semblable au porto ou au xérès.

  • Vue d'ensemble

Trentin-Haut-Adige

Situé dans le nord-est de l’Italie, le Trentin-Haut-Adige propose une cuisine façonnée par son paysage montagneux. Les plats traditionnels font beaucoup appel au gibier, surtout au lapin et à la venaison, et le beurre y détrône l’huile d’olive. En raison du grand nombre de lacs d’eau douce dans la région, les marchés locaux offrent une grande variété de poissons frais qu’on apprête à la perfection. L’un des aliments de base du Trentin-Haut-Adige est la polenta, faite avec du sarrasin ou des pommes de terre au lieu du maïs.

Contrée du nord, le Trentin-Haut-Adige se distingue par son menu riche en soupes consistantes, peu importe où l’on se trouve dans la région. Quelques-unes de ces soupes les plus populaires sont la soupe minestrone classique, et une soupe à l’orge et au jambon appelée orzetto.

  • Vue d'ensemble
  • Produits
  • Recettes

Toscane

La Toscane est l’une des plus grandes régions d’Italie. Sa gastronomie propose une fusion de spécialités de la côte, des montagnes et des plaines intérieures. Elle constitue un creuset de cuisines diverses où les plats enchantent par leur simplicité et leur créativité, et où les fines herbes fraîches, les légumes savoureux, les huiles d’olive les plus fines et le meilleur bœuf d’Italie sont à l’honneur.

Les spécialités culinaires de la Toscane comprennent la bistecca alla fiorentina, ou «bifteck à la florentine», qui consiste en une pièce de bœuf tendre, grillée sur une flamme nue avec des fines herbes. Les soupes épaisses et rassasiantes à base de légumes et de haricots occupent également une place de choix dans la cuisine toscane, tout comme les délicieux pains non salés. Enfin, les célèbres huiles d’olive extra-vierges de la Toscane confèrent un goût unique aux grillades, aux légumes étuvés, et même aux desserts!

  • ClassicoMD di ToscanaChampignons portobello grillés

  • ClassicoMD di FirenzeÉpinards et fromage à la florentine

  • ClassicoMD di LuccaOlives et ail à la toscane

  • ClassicoMD di SienaTomates grillées sur le feu et ail

  • Classico MD Alfredo di ToscanaAlfredo aux champignons

  • Vue d'ensemble

Ombrie

Souvent éclipsée par sa voisine toscane, l’Ombrie commence tout juste à faire ses preuves comme l’un des hauts lieux culinaires de l’Italie. Enclavée au cœur du pays, l’Ombrie jouit d’une magnifique campagne vallonnée qui se distingue par ses forêts drues, ses rivières limpides et ses spectaculaires cités médiévales. Ce décor pittoresque s’assortit à une cuisine diversifiée qui comprend la truite, les truffes, les lentilles, les fromages, les salaisons et l’huile d’olive.

Cultivées depuis des siècles dans cette région, les olives – et l’huile d’olive qui en est tirée – sont considérées parmi les meilleures d’Italie. En Ombrie, l’huile d’olive se prête à une foule d’usages: on l’emploie aussi bien pour ajouter la touche finale à un rôti que pour agrémenter un modeste quignon de pain frais.

La culture des truffes est vitale à l’économie de la région et représente 80 % de la production nationale italienne. Bien que difficiles à trouver, les truffes semblent affectionner le sol ombrien, où il en existe une grande variété, comme les truffes blanches, les truffes noires et la truffe scorzone, qui pousse uniquement en été.

  • Vue d'ensemble
  • Produits
  • Recettes

Molise

Arrivant à la cheville de la botte italienne, le Molise est l’une des régions les plus petites et les moins peuplées d’Italie. Relativement isolée des changements qui ont conduit à la création du pays tel qu’on le connaît aujourd’hui, cette région d’Italie a su conserver une culture bien à elle. Le Molise vit encore beaucoup au rythme de ses traditions, et le régime alimentaire de ses habitants est surtout composé de pains, de vin, d’huiles et de légumes. On y consomme rarement de la viande, mais il arrive que, pour célébrer un événement spécial, on serve des plats d’agneau ou de porc.

Jusqu’en 1963, le Molise était rattaché à la région rustique des Abruzzes. L’affinité historique entre ces deux régions se reflète à la fois dans la culture et la cuisine, qui reposent en grande partie sur l’élevage des chèvres et des moutons. D’ailleurs, les bergers du Molise pratiquent, deux fois l’an, une ancienne coutume appelée la transumanza, qui signifie «traversée des terres». À cette occasion, les bergers déplacent leurs troupeaux vers des pâturages saisonniers. Cette tradition se poursuit depuis de nombreux siècles, et la simplicité des plats de la région témoigne de ce mode de vie sans artifice.

  • ClassicoMDAlfredo di MoliseÉpicée aux tomatés et au parmesan

  • Vue d'ensemble

Vénétie

Située dans le Nord de l’Italie, la Vénétie se divise en quatre régions géographiques distinctes: les Alpes, les coteaux, les plaines et le littoral, qui dressent un paysage enchanteur autour des anciennes villes de Venise, de Vérone et de Padoue. La cuisine du Nord de l’Italie se distingue nettement de celle des régions du sud, et nulle part ailleurs n’est-ce plus évident qu’en Vénétie. L’une des principales régions rizicoles d’Italie, la Vénétie offre un menu où les risottos sont fréquents et variés, notamment le risotto di mare (aux fruits de mer), servi avec de la seiche.

La Vénétie produit une abondance de légumes, tels que les courgettes, les endives et le radicchio. Beaucoup de spécialités de la région sont servies en entrée ou comme antipasto. On y retrouve des sardines marinées, des moules, des soupes de poisson et des artichauts frits.

Les Vénitiens – c’est connu – ont un faible pour les douceurs et les sucreries, et au dire des Vénitiens eux-mêmes, c’est à Venise que la canne à sucre fut jadis introduite en Europe. La liste des desserts est éloquente, mettant à l’honneur les délicieux tiramisus, ou les fruits et les noix confits.

Recettes par courriel

Recevez chaque semaine, gratuitement et directement dans votre boîte de réception, des conseils de nos spécialistes et des recettes inspirantes.

AdChoices