skip to main content
Top
  1. Les enfants et les occasions spéciales

Les enfants et les occasions spéciales

Le fait d'être atteint de diabète ne devrait pas empêcher un enfant de s'amuser lors d'occasions spéciales. Un minimum de planification, une ou deux questions posées et le voilà prêt à participer à tout ou presque.

Pour ces occasions (événements sportifs, journées pizza à l'école, fêtes de classe, nuits chez des amis, anniversaires, etc.), il est important que certaines règles de base soient respectées :

Communiquez avec la personne responsable de l'organisation pour vous informer de l'heure et de la composition du repas, ainsi que des activités physiques qui seront proposées.

Découvrez les plats qui seront servis et voyez comment les intégrer au régime alimentaire de votre enfant (votre diététiste peut vous aider en cas de doute).

Ajoutez des équivalents de fruits et légumes ou de féculents au besoin si de nombreuses activités physiques sont prévues. Il est également possible d'ajuster l'apport en insuline.

Que ce soit pour les fêtes de famille ou autres, il est important de respecter le plus possible les traditions, tout en sachant que celles qui ont rapport avec la nourriture devront être adaptées. Évaluez bien la composition des mets favoris, de façon à pouvoir leur faire correspondre des valeurs de choix d'aliments. Il peut être également judicieux de créer de nouvelles traditions, cette fois non liées à une quelconque prise alimentaire.

Voici quelques conseils :

Halloween

Laissez les enfants choisir leur déguisement ou aider à la confection.
Laissez les plus jeunes répondre à la porte déguisés.
Réjouissez-vous du plaisir des plus grands à dire : « Friandises ou bêtises ! ».
Autorisez les enfants à prendre autant de croustilles, cacahouètes et gomme à mâcher qu'ils veulent.

Laissez-les garder un peu de ce qui ne leur est pas permis habituellement (chocolats, bonbons, etc.) et intégrez ces petits plaisirs à leur plan d'alimentation les jours ou les semaines qui suivent (votre diététiste peut vous aider à déterminer les valeurs de choix d'aliments de certaines friandises).

Proposez que le reste des friandises soit échangé entre frères et soeurs, donné aux enfants moins priviliégiés ou même revendus aux parents !

Noël

Évaluez bien la composition des recettes de famille tant aimées.
Le repas traditionnel, avec sa dinde et ses à-côtés, ne devrait pas poser de problème. C'est l'heure qu'il convient de surveiller.
Le père Noël peut très bien remplir les chaussettes d'articles non alimentaires : pinces à cheveux, autocollants, livres à colorier, tickets de cinéma, etc.

Repas à l'extérieur

Déterminez si possible les valeurs de choix d'aliments à l'avance.
Substituez au besoin un aliment pour un autre.
Prévoyez un supplément de protéines.
Gardez les équivalents de matières grasses servis au début de la journée pour plus tard, selon les besoins.
OU
Prévoyez un ou deux équivalents de matières grasses supplémentaires si le poids n'est pas un problème.
Prévoyez que l'enfant, sous la supervision d'un adulte, puisse ajuster son apport en insuline, au cas où il mange plus que prévu.

Activités

Encouragez votre enfant à participer aux activités physiques.
Procédez à une mesure préalable de la glycémie, ainsi que pendant et après les activités pour surveiller les effets de celle-ci sur la glycémie.
Donnez un supplément de fruits et légumes ou grain au besoin, pour éviter l'hypoglycémie.
Sachez que, chez certains enfants, la glycémie s'abaisse tardivement, parfois 24 heures après la fin de l'activité physique.
Envisagez au besoin de réduire l'apport en insuline (consultez votre équipe médicale).

Quelle que soit l'occasion, il est important d'encourager les enfants diabétiques à participer. Informez-vous de tous les détails à l'avance, de façon à être bien préparé(e) et à donner à vos enfants la chance de prendre part à la fête et de s'amuser.

AdChoices