skip to main content
Top
  1. Une diététiste pèse les éléments de la gestion du diabète

Une diététiste pèse les éléments de la gestion du diabète

Voici Stacey Horodezny, diététiste spécialisée dans la gestion du diabète. Travaillant diligemment depuis une quinzaine d’années à promouvoir l’éducation sur le diabète, Stacey est attachée à fournir d’excellents services aux personnes atteintes de diabète et à leurs familles.

Récemment, Kraft a abordé avec Stacey l’importance des choix alimentaires et de la planification des repas dans la gestion du diabète de type 2. Voici, du point de vue d’une diététiste, ce qu’il faut retenir pour mieux vivre avec cette affection :

1. Mangez sainement

Il n’est pas nécessaire de vous priver de certains aliments. En fait, vous pouvez inclure tous les aliments dans votre plan de repas, à condition de trouver le bon équilibre entre fréquence de consommation et portion.

De plus, les plans de repas des diabétiques peuvent convenir à toute la famille puisqu’ils s’appuient sur le Guide alimentaire canadien. Donc, si vous souffrez de diabète ou vous occupez d’un diabétique, il n’est pas nécessaire d’apprêter des plats différents. Toute votre famille peut bénéficier des recommandations du Guide alimentaire canadien.

2. Maîtrisez glucides, protéines et lipides

Il faut savoir que tous les aliments, des pommes au four aux pâtes cuites, se décomposent en une combinaison de glucides, protéines et lipides.

Glucides : Tous les glucides n’étant pas égaux, l’indice glycémique (IG) est souvent utilisé pour les classer. Les aliments à IG élevé, comme le pain blanc et les biscuits soda, augmenteront le taux de glucose sanguin plus rapidement que les aliments à faible IG, comme les pains à grains entiers, l’igname et les légumineuses. Il est particulièrement important pour les diabétiques de consommer des aliments à faible IG qui ne feront pas grimper leur glycémie.

Lorsque vous planifiez les repas et faites vos emplettes, privilégiez les aliments le plus proche de leur état naturel, dont fruits et légumes crus, riz étuvé ou précuit et pains et céréales de grains entiers. Pour en savoir plus sur l’indice glycémique, visitez le site de l’Association canadienne du diabète.

Protéines : Éléments de construction et de réparation de l’organisme, les protéines contenues notamment dans la viande, le poisson, les crustacés et la volaille, n’ont pas une grande incidence sur le taux de glucose sanguin. Toutefois, ces aliments contiennent des calories, et les études révèlent un lien entre l’obésité et le diabète de type 2. Selon l’Association canadienne du diabète, même une perte de poids modérée peut être bonne pour la santé. Il a été démontré que la perte de 1 kilogramme par année augmente la longévité de 3 ou 4 mois1.

Lipides : Comme les protéines, les lipides n’augmentent pas de façon notable la glycémie et sont nécessaires à la santé des organes vitaux. Toutefois, tous les lipides sont riches en calories, plus que les protéines et les glucides. Il est donc important de limiter sa consommation de gras et de surveiller les types de gras consommés :

  • Cherchez les produits à faible teneur en gras saturés et en gras trans, comme les produits laitiers faibles en gras et les coupes de viande maigres.
  • Réduisez votre consommation de beurre, de margarine, d’huile et de vinaigrette.
  • Employez des méthodes de cuisson faibles en gras, comme la cuisson à la vapeur, au gril ou au four.
  • Évitez tous les produits contenant des huiles hydrogénées
En surveillant les types et la quantité de gras que vous consommez, vous contrôlerez votre poids et gérerez plus facilement votre diabète.

Source : 1. Diabetes and Obesity: Time to Act, International Diabetes Federation, 2004.

3. Répartissez repas et goûters dans la journée.

Trois repas par jour vous suffisent peut-être. Ou, vous préférez peut-être 3 repas et des goûters en plus. Que vous preniez des goûters ou non, il est important, si vous êtes diabétique, de répartir vos repas tout au long de la journée pour aider à réguler votre glycémie et éviter les creux et les sommets.

Il ne faut pas oublier que les goûters multiplient facilement l’apport en glucides et en calories, ce qui peut affecter la glycémie et le poids. Si vous prenez des goûters, réduisez les portions de vos repas afin de ne pas trop manger. Si vous ne savez pas comment intégrer vos goûters dans votre plan de repas, consultez un diététiste ou votre médecin.

4. Le diabète de type 2 est une maladie complexe.

Plusieurs facteurs peuvent rendre le diabète de type 2 difficile à contrôler, et la planification du régime alimentaire n’est qu’un des éléments d’une bonne stratégie de gestion du diabète. Un diététiste peut vous fournir l’information et les ressources dont vous avez besoin pour gérer efficacement votre diabète en tenant compte des facteurs qui vous touchent particulièrement, notamment :
  • Votre régime alimentaire
  • Votre niveau d’exercices physiques
  • Votre glycémie
  • Les médicaments que vous prenez, le cas échéant

5. Un mode de vie sain peut prévenir ou retarder l’apparition du diabète de type 2.

Comme le diabète de type 2 est associé à des risques génétiques, il est essentiel d’enseigner à vos enfants ou petits-enfants les principes d’un mode de vie sain.

L’apprentissage tôt dans la vie de bonnes habitudes alimentaires et de l’importance de faire de l’exercice régulièrement aide à réduire le risque de développer le diabète de type 2 en vieillissant.

Et n’oubliez pas, alimentation saine n’est pas synonyme de monotonie. Le programme Bien vivre avec le diabète de Kraft présente des recettes et idées de menus que toute votre famille appréciera. Consultez également les livres de cuisine de votre librairie locale, ou améliorez vos propres recettes en suivant ces conseils tout simples :

  • Choisissez des gras plus sains et réduisez-en la quantité (par ex. aliments sans gras trans et aliments aux gras non hydrogénés).
  • Réduisez votre consommation de sucre.
  • Optez pour des aliments à faible IG (par ex. patate douce) par opposition à leur équivalent à IG élevé (par ex. pommes de terre blanches)

Un dernier mot...

Que faire si vous avez envie d’une tranche de gâteau au fromage au chocolat riche et gourmand?

Ne vous privez pas. Vous pourrez probablement, de concert avec votre diététiste, intégrer des desserts et autres gâteries à votre plan de repas. Tout est une question d’équilibre, comme toute bonne chose dans la vie.

AdChoices